Thés

A la découverte du thé vert

Le thé vert provient de la même plante que tous les thés, le théier, Camellia sinensis. C’est par la méthode de traitement du thé que celui-ci se catégorise en thés verts, noirs, rouges, bleus… Hormis le thé blanc, le thé vert est celui qui est le moins transformé. Après la cueillette, les feuilles sont flétries, roulées puis chauffées et leur oxydation est rapidement stoppée, ce qui préserve en grande partie les principes actifs et donne un breuvage riche en antioxydants. Les deux pays principaux producteurs de thé vert sont la Chine et le Japon, dont les méthodes de fabrication diffèrent. En Chine, principal producteur de thés de toutes catégories, la préparation est réalisée dans des cuves de cuivre posées sur une source de chaleur ; Au Japon, à la vapeur. De nombreux pays produisent des thés de grande et belle qualité : le Sri Lanka (anciennement le Ceylan, d’où provient également la très célèbre cannelle de même origine), L’Inde, d’où sont issus les non moins célèbres Darjeelings, dont les feuilles et bourgeons sont cueillies au printemps dans la région homonyme préservée, ou encore l’unique Oriental Beauty, originaire de Taïwan, un thé Oolong (semi-fermenté) qui tire ses arômes et propriétés unique d’un insecte qui colonise les plants de théier.

Sachez enfin que la plupart des thés verts japonais ne s’infusent pas plus de 2 minutes avec une eau à 70°C, et parfois même à une température encore plus basse, pour les cépages les plus délicats, alors que de nombreux thés verts chinois doivent être infusés un peu plus longtemps, un bon 3 minutes, avec une eau légèrement plus chaude entre 70°C et 80°C. Mais votre préparation dépend du type de thé vert, car il existe de nombreuses variétés issues de multiples terroirs, chacune avec ses particularités. N’hésitez pas à passer à la boutique de Natorea pour vous faire conseiller.

Riche polyphénols, le thé vert est un excellent antioxydant. Ses propriétés sont particulièrement concentrée dans les bourgeons et jeunes pousses, sélectionnés dans les thés d’exception, récoltés aux premiers mois du printemps. Il s’avère par conséquent un excellent allié pour protéger votre corps au quotidien. Les tanins présents dans l’infusion rendent la théine (un autre nom pour une même molécule : la caféine) moins biodisponible dans l’organisme que son homologue à base de café.

Enfin, pour terminer sur une jolie note, la culture biologique se développe de plus en plus au Japon. C’est une excellente chose puisque le thé est particulièrement arrosé de pesticides dans la culture de masse qui l’anime. Chez Natorea, nous ne proposons que des thés bios en notre boutique à Tournai.

Géraldine

Herboriste diplômée et cofondatrice de Natorea, l’univers du thé (des thés !) et la super-nutrition sont mes domaines de prédilection. Tout en privilégiant la voie scientifique, j’explore avec passion les perspectives holistiques du bien-être, notamment l’approche ayurvédique ou énergétique. Fermement engagée dans les questions d’éthique et d’environnement, je souhaite mettre mon expertise au service d’une santé respectueuse de l’humanité et de la nature, de la Terre à la Tasse.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *