Herboristerie

La sève de bouleau en cure bienfaisante

La sève de bouleau est connue des peuples nordiques depuis des siècles.

La sève se récolte à la fin de l’hiver, lorsque celle-ci se met à monter dans l’arbre. Au cours des deux derniers mois de son cycle, le bouleau stocke des sucres sous forme de grains d’amidon de façon concentrée pour disposer d’énergie et faire face à la saison froide et à un ensoleillement amoindri et sans possibilité de photosynthèse. Dès que le sol atteint une température adéquate, la circulation redémarre et ses sucres sont dissous dans l’eau puisée par les racines et transformée en sève ascendante. Cette première sève ascendante est donc très riche. La période propice à son prélèvement correspond au temps de cette première sève, soit environ deux à quatre semaines. L’apparition des premières feuilles indique la fin de la période de récolte.

A côté de la sève fraîche qu’il est possible de récolter soi-même, on trouve une sève lactofermentée très intéressante pour une cure complète et détoxifiante.

La fraîche se récolte en terrain naturel, protégé de tout apport de pesticides, soit en montagne, soit en forêt, même dans un jardin, c’est possible. On perce la première écorce et on y place un petit tuyau. Une fois récolté les deux litres nécessaires, on rebouche d’argile ou d’une matière cicatrisante naturelle l’arbre afin de le protéger d’une attaque de nuisibles ou champignons. Pour ceux qui ne disposeraient pas de bouleaux chez eux, Natorea propose chaque année une sève de bouleau fraîche sur commande en février.

Côté lactofermentation, la sève de bouleau est là disponible tout au long de l’année même si les deux périodes les plus propices à une cure sont après l’hiver et début d’automne. La lactofermentation fait de cette boisson un choix excellent pour la microflore intestinale. Aux bienfaits pour la peau, les articulations ou encore le drainage des graisses s’ajoute par conséquent les probiotiques naturels. Natorea propose une sève de bouleau lactofermentée disponible à la boutique à Tournai.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin. La cure est contre-indiquée en cas de pathologies liées aux reins, d’allergie au bouleau ou à l’aspirine, de prise d’anticoagulants, d’hypertension. Cette cure de sève de bouleau est également déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

Christophe

Herboriste diplômé, je suis cofondateur de Natorea. Mes domaines d'expertise sont les plantes du stress, le burnout, l'alimentation thérapeutique, l'ancrage nature et l'ethnobotanique. Ma conviction : le Bien-être est affaire d'équilibre et il vaut toujours mieux emprunter la voie du milieu, sans privation et sans excès.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.