Plantes médicinales

L’ortie, un trésor de plante médicinale

Si l’on demande aux gens de citer quelques plantes médicinales, il est fort à parier que l’ortie ne viendra pas automatiquement à l’esprit. Et pourtant la belle piquante n’a rien à envier aux autres camomille, mauve, menthe ou plantain. L’ortie, de son petit nom latin Urtica dioica fait partie de la grande famille des Urticacées largement sous-représentée en nos contrées. Et cette reine de nos jardins et fossés cache derrière ses aiguilles chatouilleuses bien des vertus.

Elle est avant tout une des plantes les plus nutritives qui soient. Fer et protéines sont au menu de ses délices qu’on découvre en recettes multiples et notamment la soupe à l’ortie, un classique de nos grands-mères le printemps venu.

Ses graines, elles aussi, renferment bien des secrets d’herboriste et bien des personnes épuisées ont retrouvé force et vigueur au bout d’une cure d’ortie.

De tous temps, l’ortie a été utilisée pour des eaux de rinçage afin de fortifier les cheveux, pour des problèmes de peau ou d’articulations douloureuses, sans oublier le fameux rhume des foins qui trouve en cette belle alliée des hommes un ennemi redoutable. L’ortie en herboristerie se trouve sous différentes formes : en plante sèche pour les infusions, en teinture et même en jus. Un complément alimentaire de premier choix !

 

Christophe

Herboriste diplômé, je suis cofondateur de Natorea. Mes domaines d'expertise sont les plantes du stress, le burnout, l'alimentation thérapeutique, l'ancrage nature et l'ethnobotanique. Ma conviction : le Bien-être est affaire d'équilibre et il vaut toujours mieux emprunter la voie du milieu, sans privation et sans excès.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *